L'art nouveau ou l'art de la nature...

A la fin du 19° siècle, l'art a des tendances néoclassiques ou hyper réalistes et touche une élite. C'est le début de l'industrialisation à grande échelle et l'art nouveau apparaît à cette époque pour répondre à l'histoire. De tendance un peu socialiste, l'art nouveau se démarque en s'ouvrant à tous. L'art entre dans l'usuel et l'objet du quotidien devient œuvre d'art. C'est aux alentours de 1900 que le mouvement voit son apogée.

femme art nouveau
Jamais art n'avait touché autant de matériaux, s'était propagé à tous supports. Le propre de l'art nouveau est la ligne courbe, l'ornement, la couleur, le monde végétal en est le cœur, la femme en est l'emblème. Le mouvement voit une ascension très rapide car il répond à un besoin de créativité. Il résonne avec les frontières qui s'ouvrent. Ainsi le Japon inspire les artistes américains, l'Asie en générale s'engouffre au cœur des peintures. D'un pays à l'autre l'art nouveau s'appelle Jugenstill (le style des jeunes), Tiffany ou Horta, floréal ou 1900,… A son déclin, les personnes emploieront le mot "nouille" pour le définir avec dédain.

Dans tous les lieux, publics ou privés, à l'extérieur comme à l'intérieur, le style s'impose. Dans la rue, défilent les dames parées à la dernière mode (http://lecostumeatraverslessiecles.chez-alice.fr/Costumes/XXe/1900-1914_feminin.htm), l'affiche de revue place la femme sous un nouveau regard, offrant à chacun, ses atouts maléfiques ou sa divine bonté, banalisant son image comme jamais précédemment. C'est l'exaltation de la femme dans toute sa splendeur. L'architecture, les façades s'ornementent de céramique, fer forgé, de verre,…, le mobilier renait, les objets dans les moindres détails sont sculptés. La nature entre dans le quotidien. L'artiste est persuadé qu'il transforme le monde en harmonie.

Ce court mouvement de1860 à 1910, élimine les distinctions entre les arts mineurs et majeurs. Le style s'engouffre dans l'objet du quotidien, pour y donner la vie, une vie fleurie. Cependant, ce foisonnement de créativité a ses limites et se voit décliner puisque seule une population aisée financièrement peut s'approprier ce mobilier et le projet initial d'ouvrir l'art à tout un chacun n'a pas de continuité. Néanmoins, cette époque est essentielle dans la création du design. L'art nouveau est précurseur du design d'objet.

Qu'il soit à Bruxelles (avec Horta), Chicago (Tiffany), Barcelone (Gaudi), Paris (Guillemet), Bordeaux, Vienne (Klimt), (Allemagne (Mucha) l'art nouveau va laisser quelques traces reconnaissables entre toutes. Dans les années 60, une grande quantité des œuvres ont été détruites. Mais musées, maisons, trottoirs offrent encore de beaux témoignages de cette époque.

C'est à cette période d'émotion, de sensitivité, que notre maison a été pour la 3ème fois modifiée.